maltwhisky-alba-collection.com

Amateurs de Whisky, bienvenue!

A Limburg, le week-end du 23 et 24 Avril

Voici quelques drams fabuleux de ces bouteilles que j'ai pu déguster lors de la Whisky Fair cette année :

 

     

 

et un vénérable SPRINBANK, dont l'étiquette déchirée n'a pas révélé son âge ...

non, ce n'est pas le prix de la bouteille, mis celui du dram !!

 

 

Plus accessibles, j'ai apprécié :

-le LINKWOOK 30 ans de SANSIBAR, élégant et concentré

 

- le BURNSIDE 26 ans de CADENHEADs (blend BALVENIE/GLENFIDDICH), très agréable et intensément fruité

et la série dégustée sur le stand des Cognac FERRAND, qui présentaient la gamme MCCRAES. Une approche intéressante, car chaque whisky était dégusté dans sa version "avec réduction" et "brut de fût". 

      

Quelques masterclasses passionnantes ont jalonné mon parcours, notamment :

- DOUGLAS LAING, avec notamment un Three Generation Bowmore, fruité et légèrement tourbé

- GLENFARCLAS, une de mes autres distilleries de prédilection, avec un 2000, un 2004, plus concentré en notes de fruits exotiques et un 2005 au rancio délectable

et un accord whisky/chocolat à la Villa Kontor, qui fera l'objet d'un autre article.

 

          

 

 

 

 

 

 

Macallan : la dégustation de Vendredi dernier

Une Masterclass Macallan chez Julhès nous a permis de (re)découvrir cette distillerie du Speyside. Elle utilise 2 variétés d'orge de printemps (Concerto et Minstrell), qui sont maltées et distillées dans des très petits alambics (charge max 4000 l). 16% seulement du new make à 69.8° sont gardés pour le spiritueux final ce qui correspond à une coupe très fine.

Des fûts de Sherry (premier remplissage, % un peu moins pour Amber) sont utilisés pour la maturation, avec des proportions de bois américains ou européens variables (mais ayant toujours logé des Oloroso) selon le style désiré, et, dans la gamme de ce soir, aucun compte d'âge n'est spécifié. C'est la couleur (sans ajustement) et les arômes qui déterminent l'embouteillage.

 

par ancienneté du blend, du plus jeune au plus âgé :

AMBER : robe dorée, arômes de mandarine confite, prune et céréales, très frais, 80% fûts de Sherry bois américain, 20% bois européen

SIENNA ; robe acajou, arômes de fruits rouges, de caramel fin, début de rancio, très suave, une finale fraîche, mon préféré ! 50/50 pour les fûts

RUBY : 100% de fût européen, acajou foncé, des notes de soufre au nez, de pruneau, une bouche chocolatée et mentolée, plus complexe et plus tanique

RARE CASK ; un blend de fûts précieux, nez très frais, des notes de céréales et de fruits secs, d'ananas confit et de maïs

 

des whiskies intéressants mais malheureusement chers ... de + 100 à +300€ pour les 3 derniers.

 

 la Rhum Fest, lundi dernier

Une balade dans l'univers du Rhum, de jus de canne, de mélasses et de miel de canne et de tous horizons.

Mes préférés :

          

et il manque ceux que je n'ai pas eu le temps de découvrir ...

J'ai assisté à une Master class sur les rhums BOTRAN, animée par son dynamique ambassadeur, Jonathan. Des rhums de miel de canne, maturés en solera, et qui bénéficient de l'appellation DOP en vigueur au Guatemala. 1 Rhum blanc passé en fût et 4 de 8 à 18 ans, tous marqués par la douceur de leur base.

 

A la découverte des Cognacs de Guilhem Grosperrin

Belle soirée, Vendredi dernier : nous avons dégusté 5 Cognacs présentés par leur créateur, Guilhem Grosperrin. Il sélectionne et mature des eaux-de-vie et créé des Cognacs de crus, fins, ciselés, purs, dont la couleur n'est pas ajustée. Autre particularité pour l'appellation, chacun provient d'une seule vendange et d'un seul fût. 

 

Fins Bois 2001, 46.8% : le fruité et la légèreté en bouche font place en finale à son côté sauvage et plus animal 

Bon Bois 1992, 51.8%, frais et salin, l'océan est proche et son influence dans les arômes est présente, finale sur la pomme

Petite Champagne 1973, 60.4%, élégant, des notes de pâte d'amande, mariage harmonieux de l'alcool élevé et de l'intensité aromatique

Fins Bois, vendange 1967, 49.3%, notes de pruneau, de terre, d'iris et de rancio  (mon préféré)

Bons Bois, vendange 1944, env 43% : nez éclatant de fraîcheur, épicé, boisé très présent

         

 

Merci à Guilhem et aux établissements Julhès, de nous avoir fait découvrir une autre facette du monde du Cognac.